Viager – Le MAG

Ajoutez le texte de votre infobulle ici

Le viager devient de plus en plus populaire en Belgique

Pourquoi le viager convint de plus en plus de Belges ?

De plus en plus de personnes se tournent vers la vente ou l’achat d’une maison en viager, mais qu’est-ce que cela implique, et quels sont les risques associ√©s ? Voici un r√©sum√© des informations essentielles sur cette pratique.

En ce qui concerne l’achat en viager, il n’est pas n√©cessaire de verser un montant d’achat unique. G√©n√©ralement, cette transaction comprend un acompte, souvent appel√© un ¬ę¬†bouquet¬†¬Ľ en terminologie technique, ainsi qu’un taux d’int√©r√™t mensuel (qui est g√©n√©ralement index√©). En tant qu’acheteur, votre obligation de paiement prendra fin soit au d√©c√®s du vendeur (cr√©direntier), soit √† la fin de la p√©riode d√©termin√©e dans le contrat. C’est pourquoi la plupart du temps, ce sont des personnes √Ęg√©es qui vendent en viager.

Astuce : Vous pouvez b√©n√©ficier de r√©ductions allant jusqu’√† 1 000 euros sur les frais de notaire pour l’achat d’une maison et la conclusion d’un pr√™t hypoth√©caire.

Pleine propri√©t√©, usufruit et bouquet Il existe plusieurs options li√©es √† la vente ou √† l’achat en viager. Dans le cas de la vente en pleine propri√©t√©, l’acheteur peut emm√©nager imm√©diatement dans la maison. Cependant, la vente en viager se fait souvent en usufruit, permettant ainsi au vendeur de continuer √† vivre dans la maison jusqu’√† son d√©c√®s. De plus, les parties peuvent choisir une dur√©e limit√©e ou illimit√©e pour la vente en viager.

Dans le premier cas, la p√©riode pendant laquelle l’acheteur doit payer des int√©r√™ts au vendeur est d√©termin√©e. Dans le cas d’une dur√©e illimit√©e, l’acheteur devra verser des int√©r√™ts mensuels au vendeur jusqu’√† son d√©c√®s.

Lors de la n√©gociation d’une vente ou d’un achat en viager, il est possible de convenir d’un bouquet initial ou non. Le ¬ę¬†bouquet¬†¬Ľ correspond √† un acompte convenu, g√©n√©ralement √©quivalent √† 10 √† 20 % de la valeur de la maison. Une autre option est de pr√©voir un taux d’int√©r√™t index√© (ou non). En cas d’indexation, le taux est ajust√© en fonction de l’augmentation du co√Ľt de la vie.

Le montant de la rente viag√®re d√©pend de l’√Ęge et de l’esp√©rance de vie du vendeur. L’√©l√©ment cl√© est l’esp√©rance de vie moyenne du vendeur, calcul√©e en se basant sur des tables de mortalit√©.

Les avantages L’achat ou la vente en viager pr√©sente des avantages tant pour l’acheteur que pour le vendeur. L’acheteur peut devenir rapidement propri√©taire du bien si le vendeur d√©c√®de plus t√īt que pr√©vu. De plus, il n’est pas n√©cessaire de contracter un pr√™t hypoth√©caire pour payer le montant d’achat en une seule fois. Si un ¬ę¬†bouquet¬†¬Ľ est inclus, l’acheteur peut envisager un pr√™t √† cette fin.

Pour le vendeur, l’avantage majeur est qu’il continue de vivre dans la maison (en cas de vente en usufruit) tout en recevant des paiements mensuels d’int√©r√™ts. Cela lui assure un revenu r√©gulier plus √©lev√©. De plus, si le taux est index√© et que les prix augmentent, le vendeur per√ßoit un montant plus √©lev√©.

Les inconv√©nients Cependant, il existe √©galement des inconv√©nients. Si le vendeur vit plus longtemps que pr√©vu, l’achat d’une maison en viager peut devenir co√Ľteux, √† moins que les deux parties n’aient convenu d’une date limite pour les paiements d’int√©r√™ts. De plus, l’acheteur ne b√©n√©ficiera pas d’une r√©duction d’imp√īt. Dans certains cas, le ¬ę¬†bouquet¬†¬Ľ peut √™tre √©lev√©, obligeant l’acheteur √† contracter un pr√™t aupr√®s d’une institution financi√®re. Les frais associ√©s √† l’achat d’une maison en viager peuvent √™tre plus √©lev√©s que pour une vente traditionnelle.

Apr√®s la vente en usufruit, le vendeur ne sera plus propri√©taire de la maison. Lors de la r√©daction du contrat, le vendeur doit envisager la possibilit√© que l’acheteur cesse de payer les int√©r√™ts. Si le vendeur survit √† la date limite convenue pour les paiements d’int√©r√™ts, il ne recevra plus de rente viag√®re, mais pourra continuer √† vivre dans la maison.

Conseil : Connaissez-vous la différence entre les bonnes et les mauvaises dettes ?

La popularit√© de l’achat ou de la vente en viager L’achat ou la vente d’une maison en viager n’est pas une pratique nouvelle. Cette m√©thode est plus populaire dans certaines r√©gions qu’en d’autres, mais elle conna√ģt une √©volution positive. Selon les statistiques, le nombre de biens propos√©s sur le march√© en viager a augment√© au cours de la derni√®re ann√©e, indiquant un int√©r√™t croissant pour cette m√©thode.

source : https://www.7sur7.be/economie/la-vente-ou-lachat-dune-habitation-en-viager-devient-de-plus-en-plus-populaire-qu-est-ce-que-cela-implique-et-quels-risques-y-sont-lies~a329603a/

Le viager : pour ou contre ? РVidéo

Le viager, la retraite de l’avenir ?

Le viager ? La retraite de l'avenir ?